Nouvelle-Orléans : et si on y faisait un tour pour Halloween ?


Actu / mercredi, octobre 17th, 2018

La Nouvelle-Orléans est connue pour être la ville la plus surnaturelle d’Amérique. Entre vaudou, maison hantée et cimetière, les amateurs de frissons y trouveront bien un prétexte pour se faire peur de jour comme de nuit pour Halloween.

Le vaudou, des frissons garantis

S’il y a bien une ville au monde où Halloween prend tout son sens, c’est bien à la Nouvelle-Orléans. En effet, c’est à partir du XVIIe siècle que les esclaves originaires d’Afrique répandirent le culte vaudou dans l’État de Louisiane, aux États-Unis. Un des rares musées dans le monde spécialement dédié à l’art vaudou s’y trouve. Des rumeurs racontent que certaines cérémonies mêlant magie noire, sorts et gris-gris se dérouleraient encore dans les bayous. Des destinations de rêve pour ceux qui se sentent d’humeur téméraire.

 

 

Des cimetières légendaires

Ceux qui ont envie de se faire peur ne devraient pas être déçus en s’aventurant au cimetière Saint-Louis et celui de Lafayette. En franchissant leurs portes, vous remonterez le temps. Le premier étant le plus célèbre de la nouvelle Orléans grâce à Marie Lavaou, la célèbre reine Vaudou, qui y repose. Le second qui abriterait le fameux vampire Lestat du roman d’Anne Rice vous permettra de faire une petite promenade à travers des pierres tombales historiques. Point intéressant, on les considère comme les plus hantés des États-Unis. N’oubliez donc pas votre appareil photo au cas où il faudrait « immortaliser » une scène inattendue.

La célèbre maison Lalaurie

Qui n’a pas eu vent de madame Lalaurie, une tortionnaire sadique qui tourmentait ses esclaves à l’abri des regards, dans la série American Horror story ? Sa demeure, se trouvant au 1140 rues Royales, serait l’hôte de nombreux évènements paranormaux depuis que l’on y a découvert toute l’horreur qui se cachait derrière les murs de la maison : esclaves torturés, suspendus au plafond, os broyés, langues cousues… Ne vous étonnez donc pas si des bruits étranges et cris d’agonie en provenant vous arrivent aux oreilles.