Quels sont les documents à fournir pour partir aux Etats-Unis ?


Actu / jeudi, mars 21st, 2019

Pour profiter d’un séjour inoubliable au pays de l’oncle Sam, mieux vaut planifier son voyage dans les moindres détails. Les formalités réglementaires doivent faire l’objet d’une attention particulière car la législation est très précise à cet égard. Une fois ces démarches obligatoires réglées, place à la découverte du nouveau monde ! De la côte Est à la Californie, quelle que soit votre destination, suivez le guide !

 

Des documents essentiels à présenter

 

En tant que touriste français, vous n’avez pas à solliciter de visa pour voyager aux États-Unis. Il faut cependant être détenteur d’un passeport biométrique en cours de validité pour s’y rendre. Si vous avez en votre possession un passeport à lecture optique, il vous suffit de l’échanger sans frais contre sa version biométrique. En ce qui concerne sa durée de validité, il n’existe pas de contraintes particulières. Même si la validité de votre passeport biométrique expire six mois après votre retour, votre embarquement vers les États-Unis n’est pas remis en question. Pour ce séjour touristique, vous pourrez rester sur place durant 90 jours au maximum. N’envisagez pas de désobéir à cette règle en prolongeant votre villégiature outre-Atlantique sans risques ! Votre vol retour doit être réservé dès votre départ, vous devez donc vous présenter à l’aéroport avec votre billet A/R à destination des States. Un autre sésame s’impose pour arriver à bon port et cette précaution doit être prise elle aussi très en avance : il s’agit du formulaire ESTA USA.

 

Comment obtenir l’autorisation ESTA USA ?

 

Il faut requérir ce laissez-passer assez tôt, de sorte à l’obtenir au plus tard 72 heures avant votre départ. Dans le cas contraire, inutile de vous faire la moindre illusion : vous ne pourrez tout simplement pas vous enregistrer à l’aéroport et l’avion décollera sans vous. Obligatoire depuis le 12 janvier 2009, ce formulaire en ligne est une autorisation légale d’entrée sur le territoire des États-Unis. Cette formalité concerne tous les ressortissants français ou bien originaires de pays exemptés de visa ad hoc. Ce formulaire s’est substitué à la traditionnelle « feuille verte » qui était auparavant distribuée dans l’avion et qu’il fallait remettre au douanier après l’atterrissage. Cette autorisation a une durée de validité de deux ans. Elle doit être sollicitée sur ESTA. La série de questions posées permet aux autorités américaines de contrôler en amont les entrées sur leur territoire.

 

 

 

Passer les contrôles de sécurité

 

Depuis cinq ans, les conditions d’embarquement à bord des vols pour les États-Unis sont plus contraignantes. Les passagers doivent présenter leurs appareils du style téléphones mobiles, tablettes numériques ou ordinateurs portables lors des contrôles effectués au départ. Si ces objets sont complètement déchargés, le personnel a pour obligation de les confisquer. En effet, les autorités américaines veulent éliminer tout risque potentiel d’attentat : un appareil non chargé par son possesseur qui part en voyage pourrait dissimuler un détonateur. Pour éviter cet écueil, il faut par conséquent veiller à embarquer avec des appareils bien chargés. A défaut, il vous est cependant permis de les faire voyager dans vos bagages en soute et de les récupérer après coup. Rien de confidentiel n’est demandé aux passagers ordinaires. Ils n’ont pas à dévoiler, par exemple, les mots de passe des comptes qu’ils ont ouverts sur les réseaux sociaux. L’interrogatoire à l’aéroport de départ peut comporter des questions concernant les raisons du voyage ou l’éventuel transport d’un objet confié par quelqu’un.

 

Ces précautions nécessitent bien sûr d’arriver assez tôt au comptoir d’embarquement. Le délai imposé varie en fonction des compagnies aériennes mais il est prudent d’être sur place trois à quatre heures avant l’heure de départ prévue. Bon voyage !